Bypass Repeated Content

Le plus intéressant des couvents cisterciens

Monastère de Heiligkreuztal

Abbaye de Heiligkreuztal, fenêtre est de l'église; l'image: Landesmedienzentrum Baden-Württemberg, Dieter Jäger
Le plus intéressant des couvents cisterciens

Monastère de Heiligkreuztal

Monastère de Heiligkreuztal (Kloster Heiligkreuztal) est le mieux conservé des six couvents cisterciens de Haute-Souabe. Son musée recèle un trésor d’objets rares de l’art sacré.

Abbaye de Heiligkreuztal; l'image: Staatliche Schlösser und Gärten Baden-Württemberg, Markus Schwerer

Une œuvre renommée : cette sculpture médiévale montre le Christ.

L’ancien couvent cistercien de Heiligkreuztal se trouve dans une vallée latérale du Danube, près de Riedlingen. Il fut fondé en 1227 à partir d’une communauté béguine, des femmes pieuses que l’on appelait aussi les « sœurs grises » à cause de la couleur de leurs vêtements.  D’après la légende, le couvent tirerait son nom d’un cadeau très spécial : le comte Egon aurait acquis une écharde de la croix de Jésus auprès du monastère de Reichenau vers 1231, qu’il aurait donnée au couvent.

Abbaye de Heiligkreuztal; l'image: Staatliche Schlösser und Gärten Baden-Württemberg, Auteur inconnu

Un régal pour les yeux : les vitraux du chœur et la riche collection d’autels.

Un grand voyage architectural

Heiligkreuztal est un monument culturel à découvrir. L’architecture à elle seule vaut le déplacement : l’église de l’abbaye, l’église des Frères et les bâtiments d’enceinte sont le reflet d’étapes de construction très différentes. La première se caractérise par un style gothique simple et élégant typique des couvents. À l’intérieur, elle abrite toutefois une magnifique collection d’autels de style Renaissance et baroque.

 

Des œuvres rares

L’un des joyaux des lieux est la fenêtre du chœur avec ses superbes vitraux colorés datant de 1312. La pièce la plus célèbre est le Johannesminne placé dans l’abside. Cette sculpture en bois d’un artiste de Constance date de la première moitié du XIVe siècle et représente une image de dévotion populaire dans les couvents du sud de l’Allemagne. Le musée de l’église des Frères présente de nombreuses autres pièces caractéristiques de l’art sacré, une collection unique de « saints des catacombes » ainsi que des témoignages de foi et du travail des femmes pieuses qui y ont mené ici une vie religieuse jusqu’en 1843.

Abbaye de Heiligkreuztal, église; l'image: Staatliche Schlösser und Gärten Baden-Württemberg, Joachim Feist

Un régal pour les yeux : les vitraux du chœur et la riche collection d’autels.